De la recherche publique à l'innovation d'entreprise !

Treefrog Therapeutics

Treefrog Therapeutics, la révolution des thérapies cellulaires pour tous !

Kevin Alessandri, normalien et docteur en physique et Maxime Feyeux, également normalien et docteur en neurobiologie se sont rencontrés après leur thèse, en 2014 à l’université de Genève. Ils ont (déjà) l’idée de créer une entreprise autour de l’industrialisation des thérapies cellulaires. Celles-ci visent à guérir certaines maladies par l’introduction de nouvelles cellules, issues de cellules souches, dans l’organisme. Le sujet est d’envergure pour nombre de pathologies qui ne connaissent aucun remède réellement efficace : Parkinson, dégénérescence de la rétine, diabète de type 1 ou encore certaines maladies cardiaques.

 

Le pari est risqué car la production de cellules souches doit répondre à des enjeux de taille qu’aucune entreprise de biotechnologie n’a encore réussi à surmonter : être capable de produire des cellules souches « généralistes » en quantités industrielles et sans altération de leurs propriétés, pour les laboratoires pharmaceutiques du monde entier, pour en faire des cellules spécialisées et viables.

En 2015, les deux chercheurs-entrepreneurs choisissent Bordeaux, où l'Institut d'Optique Graduate School, l’université et le CNRS Aquitaine leur ouvrent les portes du laboratoire LP2N et l’accès à une bourse pour une prématuration de quelque 300 000 euros.  

Rapidement, ils sont mis en contact avec la SATT Aquitaine Science Transfert qui réalisera entre mars et décembre 2017 son plus gros investissement dans un programme de maturation, 1,2 M€, dans ce qui s’appelait encore le projet Braincaps, pour aider Maxime et Kevin à franchir trois caps essentiels :

  • Cerner leur marché : les trois applications cibles de leur technologie parmi une vingtaine possible,
  • Déposer les 7 brevets nécessaires à la protection de leur invention (400 000 € au total),
  • Réaliser une preuve de concept préindustrielle de production de cellules souches de qualité commerciale et un essai in vivo pour la maladie de Parkinson.


Les deux associés créent Treefrog Therapeutics en décembre 2018, dès la fin – réussie – du programme de maturation.

En juillet, ils sont lauréats du Grand Prix de l’innovation i-Lab.

Vainqueurs du prestigieux Prix Galien 2020 !

La start-up poursuit le développement de C-Stem™, sa plateforme technologique propriétaire pour la culture de cellules souches en 3D visant à répondre aux normes de qualité de la production de cellules souches tout en diminuant à terme sensiblement les coûts de traitement des maladies : «C-Stem permet déjà de réduire de 10 fois les coûts de production. Notre objectif pour les prochaines années est de diviser les coûts par 100, afin de rendre les thérapies cellulaires accessibles à des millions de patients. » Maxime Feyeux, co-fondateur, président de TreeFrog Therapeutics.

 

En juin 2020, après avoir levé plus de 10 millions d’euros depuis l’origine du projet, Treefrog Therapeutics a inauguré ses premiers locaux industriels pour démultiplier la production de ses cellules souches pluripotentes induites.

 

La technologie C-Stem® de Treefrog Therapeutics

La thérapie cellulaire consiste à utiliser des cellules comme médicament pour remplacer des cellules malades ou trop vieilles ! Problème : elles sont fragiles et difficiles à produire à grande échelle. La production en 2D ne permet pas de résoudre ce problème en raison également de la qualité insuffisante des cellules produites et de l’espace nécessaire pour leur production.

La technologie innovante de C-Stem™ TreeFrog Therapeutics produit en 3D à grande vitesse, dans un bioréacteur, des cellules encapsulées dans une membrane d’alginate. Au sein de cette membrane protectrice qui imite l’environnement naturel du corps humain, les cellules pluripotentes (généralistes) se divisent et se reproduisent en 3 dimensions, et peuvent être différenciées en n’importe quel type cellulaire.

L’encapsulation est opérée via un procédé microfluidique : les cellules et l’alginate forment des micro-gouttes, mécaniquement résistantes pour protéger les cellules et suffisamment poreuses pour laisser passer les nutriments nécessaires et les facteurs de différenciation des cellules. Quand une capsule est pleine, les cellules sont récoltées après dissolution de la membrane d’alginate.

Aujourd’hui, le procédé microfluidique de Treefrog Therapeutics génère 5000 capsules à la seconde !

Les grandes dates de Treefrog Therapeutics

2014

/ Rencontre Kevin Alessandri (PhD Physique) et Maxime Feyeux (PhD Neurobiologie et neurosciences) lors de leur post-doctorat à l’université de Genève.

2015

/ Décision d’installer de développer leur projet entrepreneurial à Bordeaux – où l’Institut d'Optique Graduate School, l'université de Bordeaux et le CNRS Aquitaine leur offrent toutes les facilités, au sein du laboratoire LP2N (photonique, numérique et nanosciences de l’université de Bordeaux, du CNRS et de l’Institut d’Optique d'Aquitaine).

2017

/ Aquitaine Science Transfert investit 1,2 M€ dans le plus ambitieux de ses programmes de maturation dont 400 k€ dans sept brevets.

2018

/ Création de l’entreprise par Maxime Feyeux et Kevin Alessandri

/ Lauréats du concours national d'innovation i-Lab

2019

/ Signature de la licence avec Aquitaine Science Transfert pour l’industrialisation et la commercialisation de la technologie fondée sur la culture cellulaire en 3D.Livraison du premier lot de 143 millions de cellules souches pluripotentes induites humaines à l’Institut Imagine, premier pôle européen de recherche, de soins et d’enseignement sur les maladies génétiques.

/ Levée de fonds série A de 7.1 M€ pour passer C-Stem aux normes BPF d’ici 2021 et de lancer des programmes de recherche en thérapie cellulaire, en interne ou via des collaborations, pour un large éventail d’indications (maladie de Parkinson, insuffisance cardiaque, diabète, cancer…

/ Sélection dans le programme French Tech 120

2020

/ Inauguration en juin à Pessac (Gironde) des premiers locaux industriels sur 1 200 m² pour accélérer la production des cellules souches.

/ Prix Galien MedStartup pour son consortium international sur la qualité iPSC avec les États-Unis, le Japon et la France. Le Prix Galien distingue des innovations en santé (toutes thérapeutiques confondues) remarquables, récentes et à disposition du public, ainsi que des travaux de recherche emblématiques. Il honore des innovations d’exception dans tous les domaines de la santé : médicament, dispositif médical, e-santé, mais également l’accompagnement du patient.

/ Signature d'un partenariat avec l’Etablissement Français du Sang. Treefrog Therapeutics annonce un partenariat avec l’EFS pour développer la fabrication de greffes de cellules souches hématopoïétiques dérivées de cellules souches pluripotentes induites. TreeFrog démontrera que sa technologie exclusive C-Stem™ permet la production de grands lots de HSC dérivés d'iPSC dans des bioréacteurs industriels avec une qualité de qualité clinique et des coûts réduits par rapport à la culture 2D. TreeFrog Therapeutics appliquera sa technologie exclusive pour la production de masse de thérapies à base de cellules souches au premier protocole au monde permettant en une seule étape la différenciation des cellules souches pluripotentes induites par l'homme (iPSC) en cellules souches hématopoïétiques humaines (CSH) entièrement fonctionnelles. Les greffes CSH universelles prêtes à l'emploi qui en résultent pourraient réduire les coûts et les temps d'attente pour les patients ayant besoin d'une greffe de moelle osseuse.

2021

/ Levée de fonds série B de 64 M€ pour financer le déploiement de la technologie C-Stem™, implanter la jeune entreprise innovante aux Etats-Unis et au Japon, et étendre son portefeuille de thérapies cellulaires avec pour objectif de lancer les premiers essais cliniques dès 2024. 

 

... A suivre … de près !

https://twitter.com/treefrogtx

https://treefrog.fr/

 

 

Treefrog Therapeutics : produire des cellules souches en quantité et en qualité pour les thérapies cellulaires.